Des fraises en décembre ? Et puis quoi encore !

Classé dans : Mieux consommer | 0

Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir redonner du goût à nos assiettes et c’est tant mieux !

Pour cela rien de plus simple que de vivre au rythme des saisons et se rapprocher des producteurs locaux.
Enfin, rien de plus simple, c’est vite dit…

Nos grands-parents étaient déjà locavores sans le savoir, mais ce mot n’existait pas à l’époque.
Pourtant, 50 ans auront suffi à nous faire perdre toute notion de bon sens.

Réapprendre à faire les courses, savoir quoi manger en fonction de la période de l’année, trouver les commerçants locaux engagés dans une démarche responsable… c’est un vrai challenge.

 

Nous avons le pouvoir de changer les choses, rien qu’en faisant nos courses… c’est pas énorme ça ?

circuits courts et produits locaux

Bien se nourrir, choisir des produits de saison, c’est mieux pour la planète et c’est aussi mieux pour nous.

  • Changer notre façon de consommer c’est voter. Comme disait Coluche : « Dire qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que ça ne se vende pas ». Pensons-y au moment de sortir notre carte bleue !
  • Acheter local c’est dire STOP à l’agriculture et l’élevage intensifs ; c’est soutenir les producteurs locaux et leur permettre de vivre décemment (en se passant des intermédiaires).
  • C’est réduire les déchets (moins de plastique chez le primeur ou l’épicerie de quartier), la pollution (moins de logistique pour le transport des marchandises), les pesticides et autres produits chimiques (agriculture bio ou raisonnée).
  • C’est payer le prix juste (pour nous et pour le commerçant) en achetant moins mais mieux : on prend la quantité désirée (produits en vrac), on peut même apporter ses contenants (vive le zéro déchet).
  • C’est gagner du temps en rentrant à la maison (pas d’emballages à trier ou à jeter).
  • C’est se faire plaisir, en retrouvant le temps de cuisiner en famille.

 

Métro, boulot, dodo… et quand est-ce qu’on fait les courses ?

Je ne suis pas en train de vous dire que c’est facile. Oui, ça demande un peu d’anticipation, de discipline et de (ré)organisation et ça prend forcément du temps sur autre chose.
Mais avez-vous déjà calculé le temps que nous passons devant nos écrans (téléphone, tablette, télévision, ordinateur) ? Tout ce temps volé à d’autres activités bien plus enrichissantes et conviviales ?

 

J’ai décidé de manger local et maintenant ? par où je commence ?

  • Les « outils » Made in Bassin d’Arcachon®
    Pour les p’tits veinards qui habitent sur le Bassin d’Arcachon, je vous propose une carte des acteurs locaux qui valorisent les circuits courts, les produits de saisons, le vrac et le « zéro déchet ».
    Cette liste n’est bien-sûr pas exhaustive et demande à être mise à jour grâce à vous. Donc, n’hésitez-pas à nous faire part de vos très bonnes adresses écoresponsables.Vous pouvez aussi télécharger et imprimer ce fichier : Circuits courts et éthiques sur le Bassin d’Arcachon où sont inscrits tous les commerçants situés sur la carte.
    Que vous soyez du Bassin ou pas, rejoignez-nous sur notre Groupe Facebook. On y partage tous les bons plans pour une vie un peu plus éthique chaque jour.

 

 

  • Le calendrier des produits de saisonfruits et légumes de saison
    Pour ceux qui n’ont pas la chance de vivre ici, heureusement internet est là pour nous aider (oui, je sais, je viens juste de vous dire que l’on passait beaucoup trop de temps sur nos écrans mais bon… là c’est pour la bonne cause).
    La 1ère chose à faire selon moi, c’est d’abord de s’intéresser aux fruits et légumes qui poussent en ce moment. On est d’accord que l’on parle bien de fruits et légumes cultivés en pleine terre, sans engrais chimiques et autres trucs mauvais pour notre santé ?
    Donc, sur internet, en passant par Lilo par exemple (Lilo est un moteur de recherche engagé, qui finance des projets sociaux et environnementaux), cherchez « calendrier des fruits et légumes de saisons » et vous découvrirez une quantité de jolis tableaux à imprimer.

 

  • On s’organise
    Rien qu’en regardant la liste des produits locaux du mois de novembre, on comprend qu’on va avoir du pain sur la planche.
    Au programme des prochaines semaines : repenser le contenu de ses placards, faire preuve de créativité et trouver de nouvelles recettes.
    Une fois la liste de courses écrite, il ne reste plus qu’à trouver des commerçants vraiment engagés (attention… pas ceux qui se donnent une image écolo parce que c’est la mode ou pour vendre plus cher).
    Apprenez à décrypter les étiquettes, soyez vigilants et exigeants.

 

  • On déculpabilise
    Sachez aussi que l’on peut trouver des produits éthiques dans les grandes surfaces ; il y en a peu certes mais quand on n’a pas le temps d’aller faire ses courses ailleurs, autant privilégier des marques engagées.
    Par exemple, la marque C’est Qui le Patron ou encore PouleHouse.
    Pour gagner encore plus de temps, il existe aussi la solution E-commerce des locavores https://locavor.fr/

 

  • On s’inspire des bonnes idées et on partage
    Voici deux chaînes Youtube qu’on adore…
  Eva Les Petits Plats
Qu’on soit vegan ou pas, Eva est une fée de bonne humeur et de bons petits plats. On se régale et on rit beaucoup. Notre recette préférée les Burgers végan, testés et approuvés par des « carnivores ».

 
  Bon’App est une chaîne carrément addictive.
Des centaines de recettes, faciles, appétissantes et incroyablement créatives. Nous, on la regarde même en mangeant 😉

 

Finalement ce n’est pas si compliqué de bien manger ; il suffit juste de décider de s’y mettre, sortir du cadre dans lequel on cherche à nous maintenir, ralentir le rythme, retrouver le goût des produits authentiques et… oublier les fraises en hiver

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *