t-shirts femme coton biologique

Un vêtement éthique, plus beau, plus doux, de qualité haut de gamme, que vous garderez longtemps.

Développer une marque responsable c’est choisir des matières écologiques, saines et végétales (coton biologique, lin ou chanvre).

Des plantes moins exigeantes en eau, plus résistantes aux maladies ; en pleine santé, elles produisent de bien meilleures fibres.
Ces fibres, qui vont être tissées (ou tricotées), sont plus douces et plus solides.

Non seulement, c’est mieux pour la planète mais c’est également mieux pour nous.

 

 

 

 

accessoires de mode zero dechet

Moins c’est mieux…

Des pièces uniques et en série très limitée.

Afin de réduire notre impact environnemental, nous créons une collection « zéro déchet ».
Avec les chutes de nos propres tissus, nous confectionnons de très belle pochettes éthiques & chics et d’autres accessoires.

Un packaging minimaliste et recyclable.

Aux colis sur-emballés et plastiques en tous genres, nous préférons un emballage simple et authentique.

 

 

 

marque vegan engagee

Marque vegan engagée…

Nous soutenons le Centre de Soins LPO Aquitaine, situé sur le Bassin d’Arcachon. Chaque jour, les femmes et les hommes du Centre accomplissent des miracles.

Son rôle : prendre en charge la faune sauvage en détresse (oiseaux, mammifères, reptiles et amphibiens).
Les animaux sont soignés, nourris et réhabilités pour être relâchés ensuite dans leur milieu naturel.

Sur chaque article vendu, une partie est reversée au Centre de Sauvegarde.

 

 

 

marque ecoresponsable française

Fabrication 100% française

Nous privilégions les acteurs locaux.

Mais notre priorité est avant tout la qualité et les savoir-faire.

Aussi, quand les compétences ne se trouvent pas sur place… nous allons les chercher ailleurs en France, là où elles sont les meilleures.

Troyes est la capitale historique de la maille. C’est donc tout naturellement que nous avons choisi les ateliers troyens pour confectionner nos T-shirts.

Les sacs sont fabriqués en Nouvelle-Aquitaine, dans des petits ateliers à taille humaine et/ou de réinsertion professionnelle.

 

 


Comment espérer que le monde change, si nous ne changeons pas nous-mêmes ?